Promotion du FLE

Promotion du FLE Association des professeurs de français de Serbie, Belgrade

Секција за промоцију француског језика у Србији основана је на Годишњој скупштини Удружења 03.11.2012. године.

Закључили смо да у Србији расте интересовање за учење енглеског, а потом и неких других страних језика до сада мање присутних у нашој земљи као и да је то позитивна и охрабрујућа тенденција и да не постоје, нити треба да постоје, мере којима би се наметао или потискивао било који страни језик.

Наш је задатак, међутим, да француском језику сачувамо, а понегде можда и створимо место које му припада, да деци и одраслима у Србији вратимо жељу да уче француски језик. Како?

  • Тако што ћемо им указати

    • на све лепоте француског језика
    • на све предности учења француског језика у данашње време у Србији или било којој другој земљи
    • на све чари рада са нама, професорима француског језика
    • на сву корист коју ће од тога имати, како у току рада тако и у будућности.
  • Тако што ћемо бити

    • савремени
    • динамични
    • мобилни
    • иновативни
    • занимљиви
  • али и

    • стручни
    • озбиљни
    • поуздани
    • искрени у жељи да им пренесемо љубав према француском језику.

Уколико имате идеје а не знате како да их остварите, или знате и како, али немате средстава, уколико желите нешто да урадите али не знате шта, јавите нам се. Удружење ће у оквиру својих могућности подржати најбоље пројекте.

Сваки члан Удружења који сматра да може на било који начин да допринесе раду секције у свом граду добродошао је у наш тим.

Наша адреса је promofr@yahoo.fr .

Драге колеге, јављајте нам како обележавате датуме важне за француски језик и културу!



Notre collègue Vera Djurdjevic nous envoie des nouvelles de Belgrade

Scénario pour la semaine de la langue française

Les élèves de l`école "Jovan Popovic" à Karaburma qui apprennent le français ont décidé en février de présenter à leurs copains de classe et leurs professeurs la culture française. Cela a été l'occasion de se rappeler ce que nous avons appris sur la France dans les différentes matières, d'apprendre quelque chose de nouveau et aussi de faire une comparaison avec notre culture. Les élèves ont préparé des dissertations sur des français célèbres, écrivains, poètes, scientifiques, artistes, acteurs, et ils les ont présentées et ensuite exposées sur les panneaux dans les couloirs et les salles de classe.

Le dernier jour nous avons organisé le carnaval "Mardi Gras". Ce jour-là, tous les élèves et les professeurs sont venus à l'école déguisés. L`école était aussi "déguisée", les couloirs ont été nommés d'après les célèbres rues et boulevards parisiens, et les cabinets d'après les fameux français (le cabinet de l'histoire était la place de Napoléon, le cabinet de mathématiques la place de Blaise Pascal , le cabinet de chimie la rue de Pierre et Marie Curie, le cabinet d`art le Louvre, etc.)

Le carnaval est appelé la Révolution française, et l'école était décorée de bandes bleus, rouges et blancs, les professeurs et les élèves portaient des cocardes tricolores, le symbole révolutionnaire. Le cabinet des professeurs était Bastille ce jour-là, et le bureau du directeur Versailles. Au bout du compte la Bastille a été prise par les élèves parce qu`ils sont entrés spontanément pour passer le temps avec leurs enseignants.

Toute la journée pendant les récréations nous avons écouté de la musique française et nous avons goûté des spécialités de la cuisine française, préparées par les élèves et leur professeur de français. Nous avons organisé un spectacle où les élèves ont chanté, joué et récité. Le spectacle a eu lieu sur trois "places" improvisées, les élèves ont chanté de célèbres chansons françaises sur la place d`Edith Piaf, ont récité de la poésie sur la Place de Jacques Prévert et ont joué de la musique sur la place de Georges Bizet.















Quoi de neuf à l’école primaire Roi Pierre Premier de Nis ?

Coopération décentralisée CG Gironde et Nis
Visite de l’école primaire Roi Pierre Premier de Nis au collège Berthelot de Bègles en octobre 2013

Contexte

Sur l’initiative du Service de Coopération et d’Action culturelle de l’ambassade de France en Serbie en juin 2012, une coopération décentralisée a été initiée entre le Conseil Général de la Gironde et la ville de Nis et autres communes, institutions et associations intéressées dans la région du district de Nisava. Le but de cette coopération est de développer des axes de collaboration sur base de projets dans les domaines de la jeunesse, l’environnement, le développement durable, la citoyenneté européenne et les activités inter-associatifs.

L’activité

La coopération entre l’école primaire de Roi Pierre Premier et le collège Berthelot à Bègles a commencé avec la visite de reconnaissance des représentants de Berthelot, Mme Florence Ferrandon Heraudet, professeure de Lettres modernes et M. Jérôme Lauseig, professeur d’Histoire et Géographie en octobre 2012. Pendant trois jours, les partenaires français et serbes ont développé un cadre de collaboration à long-terme dont les détails sont disponibles en annexe (voir document intitulé Proposition de programme de coopération de 2 années entre Kralj Petar I et Berthelot.pdf).

La coopération a suivi avec la visite de reconnaissance des représentants de l’école «Roi Pierre Premier », M. Robert Dzunic, directeur et Mme Aleksandra Arsic, professeure de langue française, à Bègles du 16 au 20 janvier 2013 pour la finition de la préparation du projet de coopération bilatérale en 2013 et 2014.

La correspondance entre les élèves des deux écoles a ensuite intensifié la collaboration (détails disponibles dans l’annexe intitulé correspondance Berthelot-Pierre Ier.pdf).

Le pas suivant à faire est le voyage des élèves de l’école primaire Roi Pierre Premier à Begles en octobre cette année. Et le voyage des élèves du collège Marcellin Berthelot à Nis en mars l`année prochaine. Florence Heraudet - professeure de français du collège français Marcellin Berthelot et Aleksandra Arsić - professeure de français de l`école primaire serbe Roi Pierre Premier formeront une troupe de théâtre franco-serbe avec leurs élèves. Ils vont jouer l`adaptation théâtrale du "Petit Prince". Ce spectacle aura lieu en mars 2014 au théâtre de Nis pendant les Journées françaises.









Faculté de formation des maîtres de l’Université de Belgrade – échanges avec les établissements francophones

Fondée en 1993 (jusqu’alors la formation des futurs instituteurs durait deux ans), la Faculté de formation des maîtres de l’Université de Belgrade fusionne en 2007 avec l’École de formation des éducateurs en maternelle. Donc, aujourd’hui la Faculté de formation des maîtres organise les études en deux filières :

  • professeurs des écoles et
  • éducateurs en maternelle.

La Faculté de formation des maîtres organise trois niveaux de formation :

  • master I (quatre ans d’études, 240 ECTS) qui amène les étudiants au titre de professeur des écoles et d’éducateur en maternelle
  • master II (un an d’études, 60 ECTS) qui donne le titre de professeur des écoles - master et d’éducateur en maternelle – master
  • le doctorat (trois ans d’études, 180 ECTS) et prépare les candidats pour le titre de docteur en sciences didactiques.

La faculté est accréditée par le Ministère de la science pour exercer ses compétences professionnelles et scientifiques dans les domaines des recherches en psychologie, pédagogie et didactique, ce qui lui permet d’organiser des colloques et de publier la revue Innovations dans l’enseignement.

Vu l’intérêt pour le développement de l’enseignement et de la recherche scientifique et l’importance des échanges avec les établissements universitaires francophones, la Faculté de formation des maîtres de l’Université de Belgrade a signé des conventions de coopération avec l’IUFM de l’Académie de Lyon - Université Claude Bernard Lyon 1 et la Haute école de Bruxelles. Notre intention est d’établir plusieurs formes de coopération concrètes entre nos trois établissements, selon les moyens disponibles. La coopération devrait s’exécuter à travers les activités et les programmes suivants :

  • l’échange des enseignants dans le cadre du programme Erasmus Mundus et d’autres programmes européens d’échange ;
  • l’échange des étudiants dans le cadre du programme Erasmus Mundus et d’autres programmes européens d’échange, avec la reconnaissance des programmes de formation et l’affectation des crédits ECTS ;
  • les courts séjours des étudiants et des enseignants dans l’établissement-partenaire dans le but de connaître l’organisation et les conditions de travail, d’observer le processus de l’éducation et de la formation dans des établissements prescolaires et dans des écoles d’application, ainsi que dans le but d’échanges culturelles etc.
  • le développement et la réalisation des projets de recherche communs, ainsi que l’intégration des enseignants dans les projets de l’établissement-partenaire ;
  • l’invitation et la participation des enseignants aux colloques et autres réunions scientifiques;
  • la participation des enseignants dans des comités de rédaction des revues scientifiques et dans d’autres publications des établissements-partenaires, aisni que dans des jurys de soutenance des mémoires de master et des thèses de doctorat ;
  • autres domaines qui seraient dans l’intérêt commun.

A partir de l’année 2009, on réalise les échanges des étudiants entre les trois établissements mentionnés, ce qui permet à quelques étudiants de passer une partie de leur stage professionnel dans une des facultés-partenaires. Ils se familiarisent avec la formation de futurs professeurs des écolés et avec le processus de l’éducation dans des écoles maternelles et élémentaires. Finalités du stage pratique dans un contexte interculturel sont:

  • approche pédagogique : découverte et observation d’autres milieux et activités scolaires, collecte des renseignements et des documents utiles à la pratique professionnelle ;
  • approche interculturelle : sensibilisation à d’autres références culturelles, géographiques, historiques et à un autre système éducatif .

Tâches à effectuer par l’étudiant :

  • observation des activités dans l’établissement universitaire d’accueil ;
  • constitution d’un dossier pédagogique remis au responsable de la coopération internationale et/ou au professeur responsable du stage pratique à la faculté ;
  • présentation de l’expérience vécue à l’étranger devant ses collègues à Belgrade.

Les expériences des étudiants des trois pays sont excellentes et nous espérons que nos échanges continueront avec autant de succès au niveau professionnel qu’au niveau des contacts humains. Ce bel exemple de l’importance de la connaissance du français mène vers le développement de la francophonie et de la francophilie chez nous et donne la possibilité à notre pays et à notre peuple de se présenter sous une lumière favorable.


Les étudiantes de la Faculté de formation des maîtres de Belgrade à l’IUFM de Lyon

Les professeurs et les étudiants de la Faculté de formation des maîtres de Belgrade avec les collègues belges à monastère Ravanica

Professeur Ana Vujovic avec les étudiants serbes et français à Oplenac